Le Patrimoine du Couserans | Actualités
921
page-template-default,page,page-id-921,ajax_fade,page_not_loaded,

Actualités

Jean Dieuzaide, Paysage travesti par la lumière, 1969, Collection Michel Dieuzaide

Le Centenaire de Jean Dieuzaide en Ariège

Le 20 juin 2021, le grand photographe humaniste, fondateur du premier musée de photographie de France, la Galerie du Château d’Eau à Toulouse, aurait eu 100 ans.

Les premières images de Jean Dieuzaide en Ariège sont nées en 1944 à Rimont (village martyre détruit par une colonne nazie au moment de la Libération), époque tragique et douloureuse s’il en est. Il n’a que 23 ans, et jeune correspondant régional pour la presse nationale et internationale, il signe sous le pseudonyme de Yan. Puis, dans les années 1950-1970, il réalise plus de mille photographies couvrant tout le département. Ces images révèlent les richesses d’un territoire rural et montagnard : en survolant en avion ou en empruntant les routes principales qu’il aimait parcourir en tous sens, il livre des clichés de grande valeur documentaire et compose un véritable témoignage patrimonial. À travers ces paysages immortalisés, ces scènes de vies rudes magnifiées par la lumière, il dévoile son amour de l’Ariège.

L’association Jaipat met en œuvre plusieurs projets cet été pour lui rendre hommage. A commencer par la publication d’un beau livre, le 15 juin, Ariège, terre d’images. De 2012 à 2013, Patricia Lefebvre a, comme Jean Dieuzaide, traversé le Couserans avec un appareil photo argentique et pour maître mot sa pensée : “La photographie, c’est écrire avec la lumière.” Elle a composé ainsi vingt-quatre diptyques qui constituent une véritable création contemporaine au double regard passé-présent. Réunissant 102 images noir et blanc extraites des reportages de Jean Dieuzaide et de PatriciaLefebvre, le livre présente un choix iconographique avec pour volonté la mise en valeur d’une certaine histoire de la photographie argentique d’hier et d’aujourd’hui, sans nostalgie.

Aux pays de Jean Dieuzaide – un grand hommage au Château de Seix :

A la fois rétrospective de l’oeuvre du photographe, « de Yan à Jean Dieuzaide » et production d’oeuvres inédites originales, cette installation s’articule autour du thème du Zoom photographique 2021 en Couserans, « Paysage(s) en bascule ». La confrontation de l’univers du jeune photojournaliste de 1944 avec des œuvres créées en laboratoire 30 ans plus tard ou des images prises tout au long de ses voyages et de son quotidien, montre combien son regard s’inscrivait dans une démarche autant plasticienne que documentaire. Rassembler ces différents univers offre une autre vision des paysages cadrés de notre patrimoine photographique et renforce son influence sur les créations artistiques contemporaines et leurs interprétations plastiques. Installées dans les trois salles d’exposition du château et en extérieur, ces images interrogent également nos perceptions du paysage du dedans au dehors, du réel à l’imaginaire, du visible à l’intime.

« La photographie relève de cet essentiel dans lequel circulent à parts égales la sensibilité de celui qui fait, et l’authenticité de ce qu’il voit […]. Elle « secoue l’art », la peinture en particulier disait Cézanne, et d’autres après lui conscients que la lumière, qui relève du surnaturel, est sa matière privilégiée et fondamentale. De ce fait elle est la seule des disciplines artistiques à « révéler » une autre face de « la matière », qui était pour Teilhard de Chardin : icône de Dieu ! Abstraite ? Pas du tout… On peut même dire, en forme de boutade que même l’ombre est concrète sur une photographie. » Jean Dieuzaide

Jean Dieuzaide, Encres dans l’eau, 1958, collection Michel Dieuzaide
Du 19 juin au 26 septembre – au Château de Seix et dans le village 

1. En extérieur :
Dédale expérimental: 10 photographies très grand format extraites de la série Les Artistiques (collection Michel Dieuzaide). Elles constitueront un parcours photographique en plein air du centre du village jusqu’au Château. 

2. Au Château, en intérieur :
Aux pays de Jean Dieuzaide 
exposition Dieuzaide à suivreJean Dieuzaide et Patricia Lefebvre, 24 images extraites de La Route Dieuzaide, mises en diptyques avec celles réalisées par Patricia Lefebvre sur les mêmes lieux 50 ans après Jean Dieuzaide;
projection Rimont détruit, Rimont reconstruit – 25 images qui retracent l’histoire du village martyre, l’un des premiers reportages réalisé en 1944 par “Yan“, qui signera sous son nom de Jean Dieuzaide à partir de 1971.
Echappées, exposition inédite de 15 photographies extraites de la série Les artistiques : Centrichimigrames, Encres, Le Brai… issues de la collection de Michel Dieuzaide. Les centrichimigrames sont des oeuvres uniques, réalisées en laboratoire sans objectif, avec impression de produit photographique sur papier baryté sur une centrifugeuse puis développées et photographiées. 

Accès libre.
Horaires : en juin et septembre, le week-end de 14h30 à 18h ; du 3 juillet au 5 septembre, tous les jours de 14h30 à 19h.
Groupes et scolaires sur réservation.
Contacts : chateau.seix@couserans-pyrenees.fr, Jaipat : 09 79 51 32 37
En Couserans: La Route Dieuzaide, parcours photographique permanent en plein air composé de 30 images de Jean Dieuzaide des années 1950/60, reproduites sur des panneaux installés en extérieur sur les lieux de leur prise de vue. Carte à télécharger ici.