Le Patrimoine du Couserans | Bibliographie
117
page,page-id-117,page-child,parent-pageid-22,page-template-default,ajax_fade,page_not_loaded,

Bibliographie

Quelques ouvrages pour aller plus loin dans la découverte de l’histoire, du patrimoine et des grandes figures du Couserans…

Liste non exhaustive!

 

Seix en Languedoc. Des hommes et des rois, Marie Azam, 2004, Prix Prosper-Estieu de l’Académie du Languedoc.  Marie Azam s’est plongée avec minutie et passion dans les archives publiques et privées pour composer cet ouvrage, véritable somme qui retrace l’histoire du village de Seix et de ses habitants de 1280 à la fin de la Grande Guerre.

 

La montreuse d’ours de Manhattan, Jean-Jacques Rouch, 2004, éd. Privat, Prix André-Soubiran de l’Académie du Languedoc. Un roman passionnant porté par une héroïne de fiction (il n’y a pas de trace historique attestée d’une femme « montreuse d’ours ») mais basé sur des faits réels, qui dépeint parfaitement le quotidien des orsailhers, les aventures et dangers encourus.

 

Toponymie seixoise, Olivier Faup, 2011. L’auteur a mené une recherche exhaustive sur la signification du nom des lieux, rues, venelles, placettes du villages, qu’il a agrémentée de cartes postales anciennes.

 

René Gaston-Lagorre, de l’académisme à l’abstraction, Brigitte Gaston-Lagorre, 2012, éd. Le Pas d’Oiseau. Un très beau livre consacré à l’oeuvre du peintre d’origine seixoise, qui passa plus de 70 ans un pinceau à la main. Richement illustré et didactique, il aborde toutes les facettes de cet artiste prolixe, aux inspirations variées, sans cesse en évolution. « Un ouvrage qui est le reflet d’un cheminement artistique et intellectuel singulier, difficile et d’autant plus passionnant. »

 

Le Vicomte de Couserans et les irréductibles Seixois, Françoise Lewis, 2011, éd. Lacour. A la fin du XVIIe siècle, le curé de Seix, à la suite de ses nombreuses demandes auprès des consuls du village, réussit à faire construire un presbytère, à l’emplacement actuel. Mais c’est sans compter sur l’implication du vicomte du Couserans qui traînera la ville dans d’innombrables procès… Françoise Lewis croque d’une plume alerte et savoureuse cette querelle de clocher!

 

Chafré, un photographe aux Pyrénées. Aulus-les-bains, 1880-1914, Alain Bourneton, François Daliphard, Jean-Louis Deschamps, 2010, éd. Le Pas d’Oiseau. Un superbe livre conçu par trois collectionneurs passionnés qui révèle l’oeuvre de Chafré, photographe dont les clichés réalisés à Aulus et en Couserans durant la seconde moitié du XIXe siècle, revêtent aujourd’hui la valeur de documents d’ethnologie.

 

Châteaux et forts médiévaux en Couserans, Denis Mirouse et Pascal Audabram, 2015, éd. Le Pas d’Oiseau. Savez-vous que le Couserans possède plus d’une trentaine de fortifications médiévales? Souvent méconnues, parfois dissimulées sous une épaisse végétation, ces vestiges ont fait l’objet récemment d’une opération de mise en valeur, de débroussaillage et de sécurisation, en parallèle à une étude archéologique et historique. Denis Mirouse et Pascal Audabram vous dévoilent ces édifices d’un temps passé dans un ouvrage didactique et richement illustré, à la lecture très agréable, qui propose également des circuits routiers et des chemins pédestres pour vous mener au pied des murailles des châteaux forts et des villages fortifiés.

 

La bataille des Pyrénées, Josep Calvet Bellera, Noemi Riudor Garcia, Annie Rieu-Mias, 2014, éd. Le Pas d’Oiseau. Les trois auteurs ont enquêté auprès des derniers témoins pour rendre hommage aux réseaux d’information et d’évasion alliés transpyrénéens qui, entre 1942 et 1944, ont contribué à la libération de la France. De part et d’autre de la frontière des Pyrénées centrales, des réseaux locaux se sont mis en place pour contribuer par le renseignement et l’aide au passage de ces naufragés du ciel. La compatibilité des langues locales (catalan et occitan) et les liens transfrontaliers ancestraux ont contribué à l’efficacité de ces réseaux de passeurs d’hommes et d’informations au rôle méconnu.

 

Le Couserans, regards sur un pays d’Ariège, photographies d’Alain Baschenis, contributions de Jean-Louis Causse, Bertrand Cauvin, Pauline Chaboussou, Matthieu Cruège, Hélène Florenti, Alain Mangin, Jean-François Rummens, Michel Sébastien, 2009, éd. Loubatières.